Cellule Transition Ecologique   0555937822  Envoyer un mail

Objet de nombreuses convoitises, les milieux aquatiques sont omniprésents dans le paysage corrézien. Les cours d'eau, les étangs ou encore les zones humides constituent un enjeu patrimonial pour le département.
Cette alternance d'eaux vives et d'eaux calmes dessine les reliefs de notre territoire et est à l'origine de la diversité et de la richesse de nos paysages (hauts plateaux, gorges, vallées, causse). Cette multitude d'ambiances paysagères est une composante essentielle d'un environnement de qualité mais aussi la source d'un tourisme vert.

Par ailleurs, la diversité de ces milieux naturels représente un atout remarquable pour la biodiversité en Corrèze.

En effet, de nombreuses espèces végétales et animales remarquables colonisent et  vivent à proximité de ces milieux.

Au centre des enjeux économiques, touristiques et sociaux, les milieux aquatiques sont également le support de nombreux usages (alimentation en eau potable, baignade, pêche, loisirs nautiques, défense contre les incendies) et répondent à ce titre aux attentes d'un large public.
    
Conscient de la fragilité de cette richesse, le Conseil Départemental mène une politique ambitieuse de protection et de valorisation des milieux aquatiques, initiée depuis 2000 par l'élaboration d'un Schéma Départemental de Gestion des Cours d'eau. Le Conseil Départemental a établi en 2006 son Schéma Départemental de Gestion des Milieux Aquatiques afin de privilégier une approche transversale des enjeux associés à ces milieux et notamment de répondre aux objectifs de la Directive Cadre Européenne sur l'Eau. La politique départementale en faveur des espaces naturels et des paysages remarquables s'inscrit naturellement dans cette démarche de sauvegarde et de mise en valeur.

Les cours d'eau

La Corrèze est parcourue par de nombreux cours d'eau. Les principaux bassins versants sont constitués de la Vézère, de la Dordogne et de la Corrèze.
Si la grande majorité des cours d’eau de la Corrèze sont tournés vers le bassin de la Dordogne, une petite partie appartient au bassin de la Loire avec la Vienne qui prend sa source sur le Plateau de Millevaches.

Ce réseau hydrographique très dense constituent un enjeu patrimonial fort dans le département, par sa richesse associée à de nombreuses espèces emblématiques telles que la moule perlière, l'écrevisse à pieds blancs ou la truite commune dont les populations sont cependant en constante régression, ou encore le saumon atlantique qui fait l'objet d'un plan de restauration sur le bassin de la Dordogne.

Les étangs

Élément essentiel du paysage corrézien, les étangs font l'objet de nombreux enjeux écologiques, touristiques ou socio-économiques. Autrefois utilisés pour la production de poissons et le fonctionnement des moulins, ils contribuent aujourd'hui à la richesse biologique de notre territoire et répondent également à une forte demande de loisirs.

Soucieux de préserver ces lieux privilégiés, le Conseil Départemental a donc mis en place depuis de nombreuses années des aides en faveur des propriétaires afin de favoriser une meilleure gestion des étangs par la mise en place d'équipements adaptés (moine, pêcherie, dérivation…) et d'en assurer un suivi permanent et rigoureux (vidanges régulières et saines).

Cette politique ambitieuse en faveur des étangs permet notamment à plusieurs communes de valoriser leur plan d'eau (pavillon bleu) et contribue ainsi au développement d'un tourisme vert de qualité.

Les zones humides

Espaces de transition entre terre et eau, les zones humides occupent en Corrèze une place privilégiée, notamment sur le plateau de Millevaches, et représentent un patrimoine naturel exceptionnel à l'échelle européenne.

Longtemps décriées, elles constituent des infrastructures naturelles et essentielles pour épurer les eaux, réguler les écoulements (soutien d'étiage en été) et limiter l'impact des inondations (stockage d'eau en hiver ou lors d'évènements pluvieux importants).

Les tourbières, marais, marécages et autres prairies humides représentent autant de milieux de vie remarquables par leur diversité biologique. Ainsi, plusieurs espèces végétales et animales rares ont su s'adapter aux conditions de vie extrêmes qu'offrent ces milieux naturels.
Conscient de la fragilité de ces milieux et de leur richesse patrimoniale, le Conseil Départemental s'engage dans une politique de sauvegarde et de valorisation des milieux naturels et des espèces emblématiques.

A ce titre, il a élaboré un Schéma Départemental des Espaces Naturels et des Paysages Remarquables, en partenariat avec le Conservatoire des Espaces Naturels du Limousin et l'ensemble des partenaires concernés, afin de définir les orientations de la politique départementale, en tenant compte des enjeux et du contexte corréziens.

Le SAGE Vézère - Corrèze

La commission Locale de l'Eau (CLE) du Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin de la Vézère (SAGE Vézère - Corrèze) a choisi le Département de la Corrèze comme structure porteuse de la phase d'élaboration de ce schéma.

Ainsi, la CLE lui confie l'animation de l'élaboration des documents du SAGE sur l'ensemble du bassin de la Vézère, représentant 3 730 km2, 210 000 habitants, une région, trois départements et 241 communes.

Les milieux aquatiques en Corrèze - 5 000 km de ruisseaux et de rivières, plus de 4 000 étangs, 9 collectivités compétentes en matière de GEMAPI en 2018