Cellule Transition Ecologique   0555937822  Envoyer un mail

Présentation

La biodiversité est une dimension essentielle du vivant. Elle est porteuse du potentiel évolutif qui garantit la capacité d'adaptation des espèces et des écosystèmes face au changement global. Investie de valeurs symboliques, culturelles et identitaires, elle est un enjeu vital pour la société.

La France possède un patrimoine naturel exceptionnel par sa diversité biologique et paysagère ; dans ce contexte national, le département de la Corrèze est particulièrement bien doté. Au delà de sa nature remarquable qui doit bénéficier d'une attention toute particulière, la "nature ordinaire" doit faire l'objet d'une meilleure connaissance de son patrimoine afin d'assurer un développement harmonieux du territoire respectant cet atout essentiel.

Un enjeu vital, l'existence d'une forte demande correspondant à une prise de conscience de la biodiversité de la part du citoyen, une approche de plus en plus globale des problèmes, la nécessité de véritables partenariats avec l'ensemble des acteurs, la possibilité de faire cohabiter divers usages et usagers au sein de ces espaces, autant de constats qui ont conduit à l'élaboration d'un schéma des espaces naturels.

Le paysage

La Corrèze est un département qui présente une nature préservée et un intérêt d'un point de vue paysager de par ses différentes zones climatiques liées à un relief très contrasté entre le nord et le sud, d'où l'existence de trois entités biogéographiques, les hauts plateaux et les puys, les vallées et les gorges (Dordogne, Vézère, Corrèze, Cère…) et le Causse dans le bassin de Brive.  

De cette nature fabuleuse, émerge la notion de paysage. Il est à la fois un sujet d'observation et un objet de contemplation. Il ne se décide pas, il s'aménage autant qu'il se ménage. Et il est de fait le support de l'image de marque de notre territoire.
C'est ainsi que l'on distingue douze unités paysagères en Corrèze réparties entre :
•    La montagne (plateau de Millevaches, Monédières, hauts plateaux Corréziens, gorges de la Dordogne, vallée de la Dordogne et Xaintrie),
•    La campagne parc (campagne de Tulle, plateau d'Uzerche),
•    Les marges Aquitaines (Brive et ses environs, pays des buttes calcaires, Causse Corrézien et bassin de Meyssac)

Respecter l'identité profonde des territoires et conduire l'évolution des paysages et du cadre de vie

Protéger et gérer les paysages d'aujourd'hui, c'est aussi participer à l'élaboration des paysages de demain.

Quatre enjeux essentiels doivent être pris en compte pour mener une politique volontariste dans ce domaine :

  • créer aujourd'hui les conditions du paysage de demain
  • préserver et mettre en valeur les sites remarquables
  • maîtriser l'évolution des villages
  • accompagner l'évolution des campagnes

Les espaces naturels sensibles

La Corrèze se situe à un véritable carrefour biogéographique où les influences climatiques (montagnardes, océaniques et méditerranéennes) s'ajoutent à une grande diversité de substrats géologiques, donnant naissance ainsi à une nature riche et variée qui offre une grande diversité de milieux naturels remarquables.

C'est le cas des tourbières, des landes, des milieux alcalins, aquatiques (rivières et étangs) et forestiers, des falaises et chaos rocheux.

Chacun de ces espaces constitue un patrimoine naturel accueillant des espèces faunistiques et floristiques exceptionnelles voire rares, qui ont su s'adapter aux conditions particulières de chacun de ces milieux et dont la sauvegarde dépend de celle de ces mêmes milieux. D'où le très grand intérêt biologique, scientifique, hydrologique, et pédagogique des espaces naturels de la Corrèze.

Afin de conserver et de gérer au mieux cette biodiversité, différentes mesures de protection ont déjà été mises en place :

  • des inventaires du patrimoine naturel et paysager : 159 ZNIEFF (zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique), 2 ZICO (zones d'intérêt pour la conservation des oiseaux), de nombreuses zones humides, 374 sites emblématiques répartis sur l'ensemble du département
  • des protections réglementaires : 81 sites inscrits, 18 sites classés, 6 sites bénéficiant d'un arrêté préfectoral de biotope (protection des habitats), 3 réserves naturelles volontaires
  • les sites Natura 2000 d'intérêt communautaire : 18 sites corréziens sont inscrits dans cette procédure européenne au titre de la directive habitat (16) et de la directive oiseaux (2)
  • le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) définit les objectifs de quantité et de qualité des eaux ainsi que les aménagements à réaliser pour les atteindre

Conserver et gérer la biodiversité est donc un enjeu majeur

La politique départementale dans ce domaine vise à mobiliser tous les acteurs, mettre en œuvre les actions de protection des espaces et des espèces sensibles (plans de gestion et d'interprétation des sites sensibles, actions de préservation des espèces menacées...), développer la connaissance, la découverte et la sensibilisation de tous.

Les orientations et le plan d'actions du schéma

Les axes d'intervention et les actions retenues dans le cadre du schéma départemental des espaces naturels et des paysages remarquables :

AXE 1 : Mobiliser tous les acteurs et faire évoluer les comportements

  1. Développer l'information, la formation et la sensibilisation de tous les acteurs
  2. Mettre en place les moyens, les outils et les lieux de concertation


AXE 2 : Intégrer la biodiversité dans les politiques sectorielles et les projets de territoires

  1. Poursuivre la gestion intégrée de l'eau par bassin afin de concilier les usages et la préservation de la ressource et des milieux
  2. Développer le Système d'Information sur l'Eau (SIE), base de données départementale, commune à tous les acteurs de l'eau
  3. Mettre en œuvre les actions de gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques visant à atteindre le bon état écologique et chimique des masses d'eau corréziennes
  4. Promouvoir la démarche de projet global en développant notamment une ingénierie "développement durable" au service des territoires
  5. Engager l'action du Département dans des projets à caractère exemplaire et innovant
  6. Encourager et soutenir les actions pilotes innovantes dans le domaine de l'aménagement visant à prendre en compte les enjeux en termes de biodiversité et de paysages
  7. Encourager les pratiques agricoles et sylvicoles contribuant à la préservation de la biodiversité
  8. Assurer un développement harmonieux des territoires en respectant les équilibres agriculture/Forêt et zones urbaines/espaces ruraux

AXE 3 : Protéger et mettre en valeur les espèces reares, les millieux et les paysages remarquables

  1. Favoriser la maîtrise foncière publique des sites remarquables prioritaires
  2. Réaliser les plans de gestion et d'interprétation des sites prioritaires
  3. Mettre en œuvre les actions et les préconisations définies dans les plans de gestion et d'interprétation
  4. Assurer la promotion et l'animation du réseau départemental de sites remarquables
  5. Développer de façon raisonnée, les activités de pleine nature afin de faire découvrir cette richesse naturelle
  6. Mettre en œuvre les actions de protection des espèces menacées et développer la prévention et les mesures de régulation contre les espèces invasives
  7. Développer les partenariats avec les différents acteurs, dans le cadre de conventions pluriannuelles


AXE 4 : Développer la connaissance, l'observation et le suivi de la biodiversité et des paysages

  1. Développer la connaissance et l'observation en favorisant les études et la recherche
  2. Mettre en place les indicateurs de suivi et les outils d'évaluation


Pour assurer la mise en œuvre de ces politiques, le Conseil départemental s'appuie sur les compétences de ses partenaires, parmi lesquels le conservatoire d'espaces naturels du Limousin, le parc naturel régional de Millevaches en Limousin et de nombreuses structures associatives dans le domaine environnemental.